Remerciements

Je prends toujours un immense plaisir à écrire pour ce blog, et j’espère qu’il est pour vous une agréable lecture. Nombre de ces articles m’ont également permis de rencontrer des personnalités passionnées (et passionnantes), engagées, enthousiastes, amicales… Je tenais à exprimer ici ma gratitude à tous ceux qui m’ont permis de nourrir le Caneton.

Merci donc à Olivier Gambari (@Oliv_tweet) et toute l’équipe de Oliv.fr pour la logistique, les conseils, la patience et les discussions enflammées.

Certains articles n’auraient jamais pu paraître s’ils n’avaient apporté leurs lumières à ma lanterne. Will Richardson a fait bien plus que répondre chaleureusement à mes questions. Il est allé fouiller les archives du journal local pour m’envoyer des photocopies des articles relatant La balade de Josh. Claude Gritti m’a emmené sur l’île du Levant, en « zone interdite », pour me raconter l’effroyable histoire du bagne d’enfants. Je me serai sans doute égaré dans les méandres de la procédure américaine sans les conseils avisés de Scott Codd. Ce militant abolitionniste  m’a également tenu au courant des suites de l’affaire Richard/Keller. Ron Infantino a plongé dans ses pires souvenirs pour me raconter le crash du vol 401, dans les marais des Everglades. Mme Marie-France Bertrand, maire de Tannois (Meuse), m’a autorisé à illustrer la mort injuste du petit Norbert avec des photos du site de la commune. Sa décision de publier mon article dans le bulletin municipal m’a également beaucoup touché.
De fond du coeur, merci à tous.

Merci encore, merci mille fois à Lys, Vincent, Serge et tous les bénévoles du centre d’accueil d’enfants des rues de Kitwit (République Démocratique du Congo) d’alimenter, dans des conditions parfois peu évidentes, les Chroniques de Simba Mosala. Merci, merci et pardon de pas écrire aussi souvent que je le souhaiterais pour vous les amis.

Ma gratitude va également à Christian Delporte (@chdelporte), qui fut premier historien invité du Caneton pour évoquer le destin exceptionnel de Maisie Renault.

Un triple ban pour saluer Thierry Lopez et sa photo de l’oiseau !

Merci à Dominique pour l’enthousiasme, les suggestions et la sagacité de ses lectures. Enfin merci à Fabienne Pronier, ainsi qu’à ceux et celles qui m’ont signalé les fautes d’accords, de frappe, d’étourderie, de conjugaison et autres qui m’avaient échappées… Que Saint-Jacques, que je propose comme saint patron de ces chasseurs de coquilles bénévoles, les garde en sa bienveillante protection. Merci les ami(e)s.

 

No Comments

Commenter