Le gréviste et le CRS étaient amis d’enfance

MC_04_Greve6 avril 1972, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), les forces de l’ordre tentent de déloger les grévistes du Joint français, qui occupent leur usine. Au cœur du conflit, deux hommes se retrouvent soudain face à face. Le premier, Guy Burniaux, est ajusteur, le second, Jean-Yvon Antignac est CRS. Ils sont amis d’enfance et, durant quatre ans, ont étudié ensemble au lycée technique Curie, à Saint-Brieuc avant de prendre des orientations différentes. « Quand j’ai reconnu Jean-Yvon parmi les CRS, racontera plus tard Guy Burniaux, j’ai pété un plomb. Je l’ai pris par le colback et j’ai pleuré. Je lui disais, vas-y, tape-moi dessus. Il n’aurait jamais levé sa matraque sur moi…»

No Comments

Commenter