Mais qui a été chargé de la fabrication des étoiles jaunes pendant l’Occupation ?

19420529-etoilejauneLe 19 septembre 1941, un décret obligeait tous les juifs d’Allemagne de porter une étoile jaune visible sur leur vêtement. Le port de ce signe discriminant était étendu à la France occupée, par une ordonnance allemande, à compter du dimanche 7 juin 1942. Une bonne aubaine pour certains. La maison Barbet-Massin, Popelin et Cie a ainsi fourni le tissu : 5000 m2 de cotonnade vieil-or, à 21,70 francs le mètre. Si vous vous souvenez de la « Popeline », elle venait de cette même maison. La préparation des clichés du modèle français de l’étoile avec le mention « juif » à l’intérieur fut confiée à la fonderie renommée Deberny et Peignot, rue Ferry à Paris, Tâche dont l’entreprise s’acquitta peut-être sous la contrainte de l’occupant, comme semble l’indiquer une injonction écrite du SS-Hauptsturmführer Theodor Danneker, représentant d’Adolf Eichmann à Paris. Enfin, l’imprimerie parisienne Charles Wauters et Fils, imprima les étoiles. Pour l’occasion, l’entreprise avait été autorisée à travailler en heures supplémentaires, même de nuit. Ce qui lui permit de fournir, fin mai 1942, 400 000 étoiles jaunes…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *